09

En ces temps difficiles, des chercheurs ont redirigé leurs travaux de recherche pour une meilleure compréhension du Covid-19 et évaluer des traitements potentiels.
C’est le cas du laboratoire Virpath, dirigé par Bruno Lina et Manuel Rosa-Calatrava au Centre international de recherche en infectiologie à Lyon. Leur stratégie est de repositionner des médicaments existants pour traiter les maladies infectieuses. (Pour plus d’information : INSERM)


Image du virus Covid-19 acquise en janvier 2020 par Madame Elisabeth Errazuriz-Cerda avec un JEOL JEM-1400 sur la plateforme d’imagerie de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (CIQLE). Il s’agit d’une des premières images du SARS-CoV-2. Les virus (en rouge) sont accrochés à des cellules épithéliales respiratoires au niveau des cils de leur pôle apical.

Crédits photos : Manuel Rosa-Calatrava, INSERM ; Olivier Terrier, CNRS ; Andrés Pizzorno, Signia Therapeutics ; Elisabeth Errazuriz-Cerda  UCBL1 CIQLE. VirPath (Centre International de Recherche en Infectiologie U1111 INSERM - UMR 5308 CNRS - ENS Lyon - UCBL1). Colorisé par Noa Rosa C.

Leurs travaux sur le Covid-19 ont donné lieu à la soumission d’une publication dont une pré-impression avec une partie de la publication est visible sur bioRxiv :
« Characterization and treatment of SARS-CoV-2 in nasal and bronchial human airway epithelia » Andres Pizzorno, Blandine Padey, Thomas Julien, Sophie Trouillet-Assant, Aurelien Traversier, Elisabeth Errazuriz Cerda, Julien Fouret, Julia Dubois, Alexandre Gaymard, Xavier Lescure, Victoria Duliere, Pauline Brun, Samuel Constant, Julien Poissy, Bruno Lina, Yazdan Yazdanpanah, Olivier Terrier, Manuel Rosa-Calatrava